Tout le monde le sait : au Québec, l’école est injuste.

Les écoles privées subventionnées et les écoles publiques sélectives font leur marché parmi les élèves qui ont de la facilité. Les écoles publiques ordinaires, elles, doivent accueillir les exclus.

Les conséquences de cet écrémage sur la réussite scolaire et notre cohésion sociale sont catastrophiques. Mais cette école à 3 vitesses, Bernard Drainville vit très bien avec.

Il a même décidé qu’il voulait ajouter l’injure à l’injustice en créant un Palmarès gouvernemental des écoles. Humilier officiellement les « mauvaises écoles » : notre marché scolaire n’était jamais allé jusqu’à ce niveau d’indécence.

Même François Legault reconnaît que ça n’a pas de bon sens !

 

 

 

Défendons l'école commune !

Le cercle vicieux du tri des enfants est renforcé par des organisations libertariennes comme le Fraser Institute qui fait déjà publier son Palmarès des écoles par les médias de Québecor.

L’objectif de l’exercice est de faire peur aux parents et de nourrir la concurrence entre eux. Le Fraser Institute fait l’apologie de la « liberté de choisir ». Cette posture hypocrite trompe de moins en moins de citoyens : on sait que le choix, ce sont les écoles sélectives qui l’ont, pas les parents.

 

Mobilisons notre entourage, faisons circuler la pétition !

Si comme vous, des membres de votre entourage sont concernés par l’état de notre système d’éducation, envoyez-leur cette page et invitez-les à se mobiliser avec nous !

 

Copier le lien de la page Copier le lien

Signez la pétition

Objectif : 3000 signatures !

nous sommes déjà 3007 à nous opposer!

En signant cette pétition, vous serez informé par courriel de nos avancées